Commémoration de l’abolition de l’esclavage

C’est avec un léger décalage sur la date officielle du 10 mai que s’est tenue à St Genix ce vendredi 19 mai une petite séance commémorative dans le cadre scolaire.

Il se trouve que cette année, les classes dites du cycle 3 (les cours moyens) ont réalisé un travail collectif tout au long de l’année scolaire sur le thème de l’esclavage, son histoire et son abolition. Ce travail de mémoire s’est conclu vendredi après-midi par une rencontre avec la municipalité qui a souhaité marquer son intérêt pour cette démarche citoyenne.

Les trois classes ont été réunies sous le préau de l’école.

Dans un premier temps, un groupe d’élève a procédé à la lectures d’extraits de « la véridique histoire d’Olaudah Equiano » décrivant tout le circuit de l’esclavage, du rapt dans les villages d’Afrique au travail sur les plantations outre-atlantique, en passant par le transport inhumain par mer et le marché aux esclaves. Les lectures se terminèrent avec l’évocation de Victor Schœlcher, dont le combat a permis l’abolition définitive de l’esclavage en 1848.

Dans un deuxième temps, les élèves ont échangé avec la municipalité et leurs instituteurs sur le film qu’ils ont visionné : “Rue Cases-Nègres”, qui montre le quotidien d’un enfant noir martiniquais que sa grand-mère pousse à étudier au collège et que son instituteur aide à accéder au lycée.

Dans un troisième temps, la municipalité, représentée par Marie-France Picard, adjointe aux affaires scolaires et Jean-Claude Paravy, premier adjoint, ont présenté en retour un cadre à afficher à l’école reprenant les divers textes adoptés concernant l’abolition de l’esclavage, de la Révolution Française à nos jours. Enfin a été lu le texte de Léopold Sédar Senghor : Poème_a_mon_frère_blanc.

Les commentaires sont fermés.