Violent orage sur St Genix ce samedi 3 juin

La météo avait lancé une alerte … pour le Nord Isère.
C’est finalement sur St Genix que les orages ont été les plus violents en fin d’après-midi ce samedi, avec des hauteurs d’eau mesurées entre 110 et 120 mm en quelques heures.
La quantité tombée brusquement a occasionné un brusque gonflement des fossés et ruisseaux dévalant les hauteurs de Bachelin ou Urice. L’orage à peine terminé, plusieurs grilles ou usages d’évacuation se sont trouvés obturés par les matériaux charriés et les cours d’eau sont sortis de leur lit pour envahir terrains privés parkings et voiries avant de rejoindre le Guiers.

Le Guiers a finalement peu monté car les pluies n’ont pas atteint l’amont du bassin. Mais un phénomène rare a pu être observé samedi soir : une rivière bi-colore ! L’essentiel du Guiers restait en effet vert et translucide, alors que le long de la rive savoyarde, l’eau était chargée de boues et de limon, descendus des terrains ravinés, cela jusqu’au pont, car après le passage par l’usine hydroélectrique, tout était mêlé à l’aval.

Les secteurs repérés comme les plus touchés sont :
– le secteur allant du Haut de Joudin à la zone du Jasmin : Impasse de la Goratière défoncé par les ravinements, route de Joudin et route du Pont coupées par les ruissellements, propriétés riveraines de ces voies endommagées, bas de la zone du Jasmin submergée…
– le long du CD 43 à l’amont de Pigneux (lotissement des Laurentines), le chemin de la Tour, la route de Layat, la route de Bas-Bachelin (lotissement chemin de la Curtane notamment), etc.

Les premières mesures ont été prises dès samedi soir pour rétablir la circulation sur les routes, mais ce n’est que mardi que les travaux plus importants de décolmatage des fossés et de comblement des ravines ont pu être entrepris.

Un dossier de demande de reconnaissance d’un état de catastrophe naturelle a été constitué dans les 8 jours et adressé à a Préfecture avec toutes les constatations qui ont pu être recueillies. Cela permettrait aux Assurances d’intervenir plus largement qu’aujourd’hui.

Enfin, lors de sa séance du 6 juillet, le Conseil municipal a délibéré sur une demande de subvention au département, au titre du F.R.E.E., pour les travaux de réparation sur la voirie communale endommagée.

Les commentaires sont fermés.