Guiers et Rhône : premières crues 2018

Notre département est resté plusieurs jour en “alerte Météo Orange” ce début d’année, pour le vent et pour la pluie.
Effectivement, ce jeudi 4 janvier, la conjonction de pluies abondantes et d’un redoux des températures sur la neige tombée a fait monter rapidement le niveau du Guiers et du Rhône.
La commune de St Genix, placée au confluent des deux, est très vigilante sur toute montée importante des eaux.

4 janvier 2018 : crue du Guiers

Le Guiers a atteint rapidement des niveaux assez exceptionnels, à 26 cm de la crue de juillet 2014, qui avait occasionné l’évacuation du camping !

Les cheminements habituels le long de la rivière ont vite été submergés, à l’aval du pont comme à l’amont.


Fort heureusement, les mesures observées à l’amont montraient que la crue atteignait son maximum et une stabilisation a enfin été observée en fin d’après-midi.
Le camping étant fermé en cette saison, aucune mesure particulière n’a dû être prise mais nombreux étaient les curieux venus photographier un Guiers rarement aussi impressionnant.

5 janvier 2018 : crue du Rhône

Le Rhône réagit avec plus d’inertie que le Guiers : c’est dans la journée du vendredi 5 janvier que le niveau est monté jusqu’aux cotes des crues de référence : l’eau a progressivement atteint le sommet de la digue submersible qui va de Champagneux à St Genix et à la mi-journée, a commencé à passer par dessus la digue.


La mairie a dû placer des panneaux “Route coupée” sur les accès au Rhône depuis la Forêt et depuis le rond-point de Truison.
Une partie de la voirie et des espaces boisés ou agricole s’est trouvée inondée, sans répercussion pour les habitats permanents, tandis que le barrage sur le Rhône ouvrait toutes ses portes.

Ce n’est qu’au cours de la nuit que le niveau a commencé à décroître, mais la décrue a été lente et le niveau du Rhône est resté quelques temps élevé. Les eaux qui ont passé la digue ont mis plusieurs jours pour se résorber.

Mais une fois l’essentiel des eaux retirées, les dégâts sont apparus et ces crues n’ont pas fini de préoccuper !
D’abord, là où le Rhône s’était déversé par dessus la digue, le long de la voie de liaison de la ViaRhôna, l’eau a creusé une rigole entre la digue et la route et a déplacé le revêtement, qui s’est trouvé fortement détérioré par endroit, en limite de St Genix et Champagneux.

Ensuite, avec son retrait, le Rhône a emporté des matériaux et la zone enrochée adossée à la digue submersible protégeant le secteur de la Forêt s’est affaissé sur une vingtaine de mètres.
La mairie, après consultation du Syndicat du Haut Rhône, a été amené à reprendre un arrêté d’interdiction de la circulation aux abords du Rhône, entre le quartier de la Forêt et le ruisseau du Truison, en raison de la fragilisation de la digue et de la rue du Rhône qui lui et accolée.

Voici quelques vidéos de la crue :

Les commentaires sont fermés.